La Sibylle de Kell (chant 5 de la Mallorée) de David Eddings-Cycle 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Sibylle de Kell (chant 5 de la Mallorée) de David Eddings-Cycle 2

Message  Le Sciuridé le Ven 20 Jan - 15:30

Genre; fantastique/humour
Résumé, l'affrontement final va avoir lieu. Qui de l'Enfant des Ténèbres ou de la lumière va s'en sortir? Qui va devenir le Dieu...? Zandramas a placé des pièges partout sur la route mais petit à petit les compagnons les déjouent...
Avis, On va commencer par la couverture...La représentation de kell et de Toth...alors franchement...Toth est risible, a l'air d'un gamin niais et un peu gay sur les bords...au demeurant, il faut dire que Toth dans le roman fait gamin...pour le reste il fait plus costaud quand même...Quant à Kell je la voyais plus sexy...et moins habillée...bref...passons à l'ouvrage et passons les erreurs de relecture des traducteurs pour passer au point original, l'affrontement final! Je n'en dirai pas grand chose...Celle-ci est rapide, promptement mené et vraiment originale.C'est presque surprenant...Mais après le prologue n'est guère long...mais si on compte tous les chapitres après 'l affrontement final...on peut dire que l'auteur a peaufiner tous les détails finaux. Chacun retourne dans son pays et gnagnagna et évidemment tout va pour le mieux, cent pages de ce genre de choses, sentimentalistes etc...Pour ceux ayant lu les tomes précédents, rappelez vous qu'un héros doit mourir et on ne sera pas surpris de voir de qui il s'agit. On ne sera pas non plus surprit de voir qui va devenir dieu...tout le reste est mièvrerie à faire pleurer...
Ceci dit, il y a quand même de l'action, asse trash par ailleurs, ce qui change, des affrontements furieux, des rebondissements...et bien sur je ne le redirai jamais assez mais la fin est niaise!!!! Surtout la toute fin!!!
Ceci dit, à l'exception de ceci, passons désormais à la critique de tout l'ouvrage et je suis au regret de dire que j'ai trouvé cette décalogie bien plus palpitante et prenante que Tolkien...la dose humour, raillerie, cynisme y en est en grande partie pour quelque chose. L'originalité aussi dans le fait que les héros essayent d'éviter vraiment tous les ennuis...les grandes batailles ne sont que rares...les personnages nombreux certes sont tous spéciaux, ne sont pas clichés...bien sur les trames de chaque roman reste la même...A force la surpris e n'existe plus et n'importe qui peut deviner ce qui va se passer...La description des paysages n'est pas nauséeuses...Hommage a Tolkien pour cela, mais Eddings n'en fait pas étalage et cela suffit amplement...Tout est bien qui finit bien dans le meilleur des mondes...et oui...
Note du roman 17/20
Note globale de la série 19/20
avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1889
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum