Le Violon du Diable-Preston & Child

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Violon du Diable-Preston & Child

Message  Le Sciuridé le Jeu 20 Oct - 16:38

Genre ; thriller policier
Résumé ; d'Agosta enquête sur une mystérieuse mort. Tout accuse ni plus ni moins le Malin. Même un 2eme corps. Arrive alors Pendergast, membre du FBI, ancien collègue de d'Agosta pour mener cette enquête. Pendant ce temps, un individu, prêtre, décide de se rendre à new york sur les lieux des crimes pour annoncer la fin de la ville.
Avis, Précisons que Child n'est pas enfant (donc un enfant de l'autre auteur) mais un autre auteur. En fait entre Preston et Child, la publication d'un tel roman est très aisé. Child étant éditeur et l'autre rédacteur (facile hein dans ces conditions). Bon la mauvaise langue passe pour parler désormais de l'histoire, bien menée, bien rédigée, sauf que bien évidemment, tel Maxime Chattam on s'attend à ce que le fantasque et le mystère se révèlent être quelque chose de logique et naturel. Tous les personnages ont une psychologie propre. D'Agosta ancien lieutenant devenu sergent est l'archétype du policier divorcé avec gosse et qui va rencontrer une autre femme (ben tiens on s'y attendait), très bon tireur, adjoint de Pendergast. Bon franchement, c'est genre Watson pour Sherlock Holmes. Pendergast est l'être hyper intelligent (pas forcément beau gosse) ayant maints contacts, connaissant plein de choses sur tout et rien et qui s'en tire toujours à merveille. Une sorte de McGyver. Il n'est certes pas parfait mais ça se rapproche dangereusement. Le troisième personnage « bon » est la chef qui se chargera des enquêtes, femme flic assez intelligente, stricte mais qui tombera amoureuse de d'Agota (j'ai cru que ce serait Pendergast mais bon...ça va ça me rassure). Les méchants sont ce qu'ils sont, de sacrés méchants arrogants, teigneux, sur d'eux. La fin nous laisse presque sur notre faim si ce n'est un épilogue étrange mais qui malheureusement est stupide puisqu'on connaîtra forcément ...comment dire sans tout développer...une sorte de suite dans une autre aventure puisque l'ouvrage présente immédiatement la suite. Enfin en quelque sorte donc. Cependant si l'écriture est fluide, l'enquête bien menée, scénario original, enfin assez, on notera que des données peuvent sauter, que le récit est assez lourd de temps en temps et que l'histoire est longuette. On remarquera également deux énormes fautes (pour un éditeur et un rédacteur c'est choquant). Quand au pourquoi du comment, le but suprême en quelque sorte, l'objet de tant de convoitises, le violon, même si il est très rare, précieux, c'est franchement ridicule, cependant, le grand méphistophélique se montrera à la hauteur de ce à quoi on s'attend. Tantôt convivial tantôt machiavélique, on regrettera qu'il donne autant de renseignements (comme toujours puisqu'ils croiront tenir en leur pouvoir les héros). Bref à lire quand même.
Note ; 18/20

avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1885
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum