Le livre muet de Ramon Gomez de la Serna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le livre muet de Ramon Gomez de la Serna

Message  Le Sciuridé le Jeu 5 Juin - 14:23

Genre; délire psychologique psychiatrique, remise en question...
Résumé:"Ecrit à Paris, l'hiver 1909-1910, par un jeune homme de vingt et un ans, Le Livre muet est une œuvre clé dans l'immense production de Ramon Gomez de la Serna (1888-1963), que Valery Larbaud salua comme l'un des trois écrivains majeurs de ce siècle avec Proust et Joyce. Ce livre torrentiel, d'une étonnante modernité, est une véritable auto-analyse à travers laquelle le jeune Ramon rejette en bloc une société et une culture sclérosées, dans un désir très nietzschéen de retour, en-deçà des institutions, valeurs, esthétiques, concepts, croyances de tous ordres, à la sauvagerie de l'innocence première. Ce qui explique sans doute le rejet immédiat dont il fut l'objet à sa parution et le fait que son auteur, qu'on traita alors de fou, ne l'ait jamais réédité de son vivant. D'une écriture proliférante, débordante, d'une invention verbale proprement prodigieuse, il est le prélude inconnu à un certain nombre d'expériences marquantes de ce siècle qui vont, tous genres confondus, du futurisme et du simultanéisme à certaines grandes proses récentes, en passant par le monologue intérieur et les textes automatiques surréalistes. Sa parution aujourd'hui en français permet de redécouvrir l'une des aventures les plus singulières de la littérature européenne du XXe siècle." (4eme de couverture)
Avis; Aimer ou ne pas aimer telle est la question de cette ouvrage avec une belle et lourde introduction et plusieurs conclusions (d'auteurs différents et notamment en guise de conclusion première par le meilleur et plus âgé ami de Ramon).Ramon qui à son jeune âge compose cet ouvrage, critique de la société (1910 donc depuis ça a un peu évolué), des lois, des hommes, bref...et qui à décider de se parler comme dans un miroir en commençant tous ses paragraphes par Ramon. On aurait pu croire que ça alourdit le récit mais en fait si au début cela peut paraître bizarre, un peu répétitif...finalement on s'y habitue assez vite...Lu d'une traite c'est forcément un peu longuet...surtout qu'il n'y a pas forcément de rapport entre tels ou tels paragraphes...Des notes couchées sur le papier, des idées, des critiques? Personnellement si je devais dire un truc et je me trompe sûrement c'est que ce mec à pété un câble a été mis dans un asile psychiatrique ou un hôpital psychiatrique, avec de temps en temps la possibilité de sortir, de se balader et de rentrer...Des passages sont clairement cités comme un hôpital connu de Madrid, ou encore un marché de Madrid, sans parler de la forêt et de temps en temps allusion quand même aux infirmiers à tout ce qui touche l'hôpital...Quand à ses rapports sexuels on pense surtout prostituées et relations avec des infirmières si ce n'est d'autres patientes...Maintenant je dis ça je ne dis rien c'est un livre détonant, original certes mais d'une utilité? non.Peut être pas. Il est clair que la conclusion première de son ami est aussi intéressante pour décrypter certaines anecdotes...mais bon...Ainsi donc je ne vous aurai guère donner d'idée quand à ce livre qui à en point fort -dans l'édition André dimanche éditeur- un marque page intégré...
avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1876
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum