Amadis de Gaule T2

Aller en bas

Amadis de Gaule T2

Message  Le Sciuridé le Dim 28 Oct - 7:45

Le livre II bien plus court que le tome 1, s'ouvre donc sur le grand désappointement d'Amadis suite à la rupture avec Oriane, pour des raisons bien futiles soient-ils et surtout par la mauvaise interprétation que le nain Ardan est dite. Notre Amadis erre donc en forêt jusqu'à rencontrer un ermite et en deviendra lui-même un tandis que notre princesse gardera toujours énervement rancoeur et jalousie jusqu'à aller en un couvent. Mais fallait-il donc que nos deux héros, grâce à la préventions des dames de compagnies et des écuyers de l'un et de l'autre parviennent suite à quelques errances et petites aventures à tenter de les réconcilier...
La moitié de l'ouvrage de 150 pages y ait consacré, quant à l'autre, deux forts vilains chevaliers décident de médire de notre héros envers le Roi Lisuart qui va évidemment les écouter et va donc les 'bannir', mais c'était sans compter, en plus, de l'emprisonnement d'une damoiselle et de ses dames dont un preux chevalier amoureux ira voir Amadis pour lui conter cette infamie.
Accompagné par 12 chevaliers, (douze chevaliers pour douze femmes Smile ) voila Amadis et sa bande retourner au pays afin de les délivrer...
S'ensuit donc inévitablement les duels où Amadis n'aura en fin de compte pas grand rôle, mais où de nouveaux héros voient le jour.

Plus ou moins spoil désormais:
Au passage, une fois n'est pas coutume, voila notre héros et sa muse confrontés à la magie...Chacun (parmi d'autres chevaliers et dames)devra récupérer un artefact qui décidera de savoir s'ils sont purs d'amour (et d'eau fraîche allais-je dire). Artefacts qui n'auront, en cet oeuvre en tout cas, peu d'incidence, peut-être en tome 3. Quoiqu'il en soit, ces deux artefacts prouvent une fois de plus l'amour entre les deux protagonistes principaux.

Pour l'avis: on retrouvera donc le thème cher aux poètes et écrivains du 13 et 14eme avec l'amour qu'il soit courtois ou pas, les duels épiques, les grands discours élogieux, et sous fond de complot et de médisance de nouveaux affrontements mais surtout, au bout de maintes pages, la magie qui revient et de nombreux clins d'oeil aux chevaliers de la table ronde, je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler plus que nécessaire mais il y en a au moins cinq, sans compter les artefacts. Déjà l'ermite et la folie amoureuse sont les prémices.
La fin du tome 2 s'ouvre sur une nouvelle aventure (pas totalement finie au tome 2) mais également sur un autre registre. Là encore je n'en dirai pas plus.
Somme toute ce livre II reste dans la lignée de ces romans arthuriens et Urgande la Déconnue et ses prophéties parfois terribles, est là pour le rappeler, apparaissant subitement au gré du hasard (où lorsque l'auteur se rend compte que depuis quelques temps il n'est pas allé sur le registre mystique.)
LMa Grande bataille contre les 'géants' n'est finalement qu'assez peu contée, bien que présente avec un très beau combat ceci étant dit, mais la finalité n'est pas celle véritablement attendue.
Une fois de plus Gandalin n'a de rôle (pourtant promu chevalier), que l'intermédiaire entre Oriane (et encore plutôt la Damoiselle du Danemark et Mabile), et son maître...mais n'a pas de grand rôle de chevalier à proprement parler...
Galéor aura un rôle véritablement secondaire pour une fois malgré quelques petits affrontements.

Bref,un tome 2 bien sympathique plein de rebondissements et avec totuefois des batailles plus éloquentes et fandiloquentes que dans le premier, avec moins de 'joutes et autres tournois' malgré quelques unes (plus rapides toutefois)

PS la photo couverture sera la même à chaque tome car les 4 livres sont concentrés en un redoutable pavé Smile


avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1987
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum