Murat de Vincent Haegele

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Murat de Vincent Haegele

Message  Le Sciuridé le Mar 21 Juin - 15:13

Genre,; biographie
Résumé;"oachim Murat est bien connu des amoureux de l’Empire ou de l’idéal romantique : cavalier extraordinaire, épicurien affirmé, collectionneurs d’uniformes baroques, le maréchal aura pu se flatter d’apparaître comme la face flamboyante d’un Napoléon plus terne. Dès le moment où sa route croise celle de Bonaparte, tout semble le porter vers une irrésistible ascension : la campagne d’Italie puis celle d’Egypte, son mariage avec Caroline Bonaparte, le proconsulat italien, les brillantes campagnes qui portent la guerre à son apothéose et, enfin, la couronne royale de Naples. Pourtant, derrière la grandeur des tableaux d’Ingres, Murat n’est pas sans afficher quelques contradictions : si l’instinct de la gloire le pousse à réaliser des prouesses sur les champs de bataille, il épouse ensuite les querelles d’hommes politiques qui ne le manipulent que trop bien. L’esprit d’analyse a souvent manqué à cet homme jeune, droit et rigoureux, formé à la discipline d’abord au séminaire, puis à l’armée. Tout entier voué à la guerre, mais à une guerre d’essence noble, privilégiant la surprise et le mouvement à la destruction et aux horreurs, Murat apparaît parfois comme égaré dans les méandres de son temps, chevalier porté à la tête d’immenses armées, lorsque tout son être tend vers l’exploit individuel. La grandeur, la gloire et l’ambition ont eu raison d’une conscience fragile, tout entière placée dans la dépendance du grand homme de son époque, dont il tentera en vain de s’émanciper. L’on voit alors combien le fils de laboureurs du Quercy s’est élevé pour gagner une dimension historique. La légende lui ayant conféré une stature de héros, Vincent Haegele propose ici de retrouver la mesure de cet homme contrasté mais fascinant."(4eme de couverture)
Avis;
Après des recherches peu fructueuses (fnac priceminister ou encore gilbert joseph...qui ont pourtant augmentés leurs livres...) en passant deux mois plus tard à ma petite fnac pourtant pas si garnie, je découvre par pur hasard ce livre. Grand format il saute aux yeux. 700pages à lire donc un bon pavé. D'ailleurs si 'on connbait plus ou moins l'époque napoléonienne, on connait assurément le rôle qu'à jouer ce général devenu Roi de Naples...et qui n'a cessé de grimper rapidement les échelons avant de mourir de manière disons...conne. Oui, soyons honnête tout se ligue et se retourne contre lui. La personnalité du personnage joue parfois, car il essaye de faire aux mieux avec le peu de ressources qu'il peut avoir ou espérer obtenir (et de son peuple et de Napoléon, car rappelons-le, c'est son beau frère). Malgré tout Napoléon petit dictateur mais qui est parvenu àd e grandes choses (et de manière très chanceuse quand on lit cet ouvrage), n'a guère aidé Murat et la surtout assez brimé, retenu (dirons nous en laisse)...Plus de coudée franche plus de ressources aussi bien humaines que matériel(ça me fait penser à l'endroit où je taff; pas possible de faire mieux manque de ressources...), et l'individu aurait fait des prouesses. Mais dépressif, il va petit à petit sombrer dans la déprime ne rebondissant que lors d'actions, comme la Russie. Un homme qui méritait mieux que sa fin que j'avais complètement oublié. Bon stratège mais piètre politicien (en fait il aurait été bon sans les mains liées dans le dos, toujours par la même personne mais aussi par la rivalité et jalousie d'autres officiers, voir nobles et enfin surtout par les italiens...Car les napolitains n'étaient pas des cœurs tendres, et n peut toutefois les comprendre au vue de la situation qu'ils ont vécues). Homme gentil, galant, marié a Caroline, soeur de Napoléon, coureur de jupon, père gentil mais sévère, bon bretteur, excellent cavalier et stratège, généreux (il a vendu des biens pour payer de quoi améliorer l'ordinaire de ses camarades cavaliers afin de réorganiser la cavalerie), il a donc reconstruit des forces en partant de rien...a permit maints succès pour l'Empereur Bonaparte avant que son étoile ne se ternisse et disparaisse...Disparaisse un peu quand Napoléon commença ses déboires à son tour...et les trahisons s'enchaînent jusqu'à son arrestation et sa mort. Un livre que le conseille vivement.
avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1887
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum