Passion de Lire
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -56%
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
Voir le deal
60 €

Les Kerns de l’Oubli de Feldrik Rivat (coffret intégral)

Aller en bas

Les Kerns de l’Oubli de Feldrik Rivat (coffret intégral) Empty Les Kerns de l’Oubli de Feldrik Rivat (coffret intégral)

Message  Le Sciuridé Mer 26 Aoû - 15:31

Genre ; fantastique/sf
Résumé, où l’on suit en cette trilogie la saga de Erkan. Homme qui doit se Racheter, tantôt amnésique tantôt Roi, sa vie n’est que périple, héros malgré lui au Destin incroyable, à la recherche de son identité dans un monde emplit de folie.
Avis ;
En cette trilogie, L’Exil (le meilleur), les Larmes du Désert (le moins bon, pour moi) et Resurections, nous suivons donc la trace de ce Erkan. Il n’est pas le seul loin de là. Les héros se mêlent, changent, se côtoyant et meurs au fil de leur destinée. Des héros puissants, des semis dieux que l’on dirait, avec rivalité, haine et passion, dans un monde devenu fou. Si la plupart des héros puissants, dotés de certains dons, changent, ou meurent, le seul qui passe à la trappe est le fameux Erkan.
Le tome 1 est le premier ; le meilleur ; pourquoi ? L’écriture déjà. Même si j’ai eu du mal à me lancer dans le premier chapitre tant il était bizarre étrange et peu compréhensible, l’auteur réussit a me remettre sur le droit chemin, avec son originalité. Et ce en plusieurs points. Déjà, l’histoire ou les histoires ; Ensuite, ses personnages, ensuite son monde. Bref, une sorte de remixe à toutes les sauces du fantastique, très original, avec très peu de déjà vu. Ensuite, la conception des personnages, des chapitres. Chaque héros a droit à son chapitre comme s’il était le narrateur. En ce tome 1 on se concentre sur Roch, père de Erkan (pas un secret), et il narre son aventure par Je. Ensuite on a Catalax, un conseiller, là encore c’est lui qui narre son histoire par du Je. Et ainsi de suite. La seconde originalité à trait à une écriture particulière, mélange de médiévale, de magie, de métaphores et autres jeux de mots, avec des descriptions étranges, (pas forcément toujours compréhensibles), mais qui relève carrément le récit. Le seul hic de ce tome 1 est en réalité Erkan. De fait, comme je disais tous les héros (et il y en a une petite dizaine), ont une originalité en leur manière de voir, de concevoir les choses ou tout simplement à des insultes. Un véritable langage étudié, travaillé, excellent. Mais Erkan n’a pas ce travail, comme si ce n’était pas l’auteur qui avait écrit les passages avec ce personnage central. (Je lui demanderai puisqu’il veut que je fasse sa critique en me donnant une adresse mail). Voila ce tome 1 est vif, rapide, détonnant, original, fantastique. On ne peut que penser à l’Atlantide.
Je ne m’attarderai guère sur le Tome 2. Disons qu’il reste dans une lignée basique de fantastique où l’histoire ne m’a guère passionnée. Seul point positif, reste le langage des hommes du désert. De ait Feldrik est parvenu à créer un langage. (Et ça devait être chiant pour certaines parties). C’était déjà le cas dans le tome 1.
Le tome3 m’a laissé mitigé. Quand je parlais de SF, c’est dans ce livre que nous découvrons toute la réalité, au-delà des réalités que l’auteur avait déjà dévoilé au cours des autres récits. Mais là, nous ouvrons un passage sur un monde de science fiction où une certaine morale a lieu (a demander encore), avec une critique ? (oui ?) de la technologie et du comportement humain de l’homme ui veut devenir dieu via la nanotechnologie et autre.
Car des trois récits l’élément porteur reste le Sha. Sorte de magie. Magie ? Mais c’est dans le tome 3 que l’on apprend ce que c’est. Livre a la fois plus moderne et plus futuriste. C’est également la bataille finale. Courte. C’est également la fin. De nouveaux héros. De nouveaux morts. Une conclusion un peu abrupt au récit mais c’est là que la trame majeure arrive, avec des éléments réponses, de stupeurs (et de tremblements qui sait) dont les héros sont très particuliers.
En soit je dirai que la saga est excellente, pourrait même devenir film. Récit original mélangeant fiction réalité fantastique magie et technologique avec sûrement un côté moralisateur à couvert de batailles, de religions (avec guerre de religion), mais également une quête personnelle pour connaître sa destinée, sa vie. C’est le cas de quelques personnages, comme Erkan, l’homme amnésique devenu Roi avant la fin épique (et originale) qui pourtant manque d’une légère conclusion.
En tout cas, je regrette de ne pas l’avoir lu plus tôt. Quelques mois qu’il traînait sur mes étagères. Je ne peux que le conseiller à lire.
Note ; 17 :20
Les Kerns de l’Oubli de Feldrik Rivat (coffret intégral) _110
Le Sciuridé
Le Sciuridé
Admin

Messages : 2246
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 35

https://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum