Glacé de Bernard Minier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Glacé de Bernard Minier

Message  Le Sciuridé le Mer 15 Aoû - 10:54

Genre, thriller
Résumé, le corps décapité d'un cheval tout en haut d'une centrale, des vigies terrorisés, le commandant Servaz se voit confier une drôle de tâche. Pire la centrale et le cheval appartiennent a Eric Lombard un multimilliardaire...Et quand dans la vallée, un pharmacien est retrouvé pendu, c'est le début d'une descente en enfer. Aidé par une policière, Ziegler, Servaz va devoir trouver le lien entre ses deux affaires. Car non loin de là, un institut psychiatrique réservé aux cas les plus extrêmes est érigé et quand on découvre l'ADN d'un tueur suisse censé être emprisonné, quelque chose cloche. Au même moment, venue de Suisse, la psychiatre Diane Berg est envoyée sur place pour un stage afin d'approfondir ses connaissances. Mais rapidement, elle va découvrir un lourd secret.
Avis; environ deux semaines de lecture, dont plusieurs jours sans lire. Faut dire que j'ai été très occupé. Mais voila, ce roman que l'on m'a prêté, s'avère savoureux, palpitant, surprenant mais sans guère de rebondissements. Plusieurs intrigues s'entremêlant plus des affaires persos, de quoi écrire un long roman, de fait, il fait bien 710 pages.
L'écriture est facile, bien documentée, les paysages et événements bien décrits, fourmillant de détails...
Je reproche juste le classique policier...Un policier divorcé ayant une gamine ado plus ou moins mal dans sa peau. La 4eme de couverture dit qu'il est hypocondriaque et intuitif. Perso, je ne le trouve pas du tout hypo. En revanche intuitif certes, mais tout bon policier l'est surtout dans les roman non? Le physique, les vêtements sont également clichés sur ce personnage. Après, c'est le héros classique, sans plus, donc c'est a la fois un mauvais point mais également un bon point, on reste sur les bases d'un roman policier.
2eme point de plus en plus cliché, la fliquette...Irène Ziegler est la femme séduisante, rebelle, motarde, portant du cuir. Et oui...ça devient la mode. Son rôle est intéressant et l'on en apprend beaucoup sur elle, mais est-ce surprenant au final? non, pas tant que cela.
Le coéquipier de Servaz, Esperandieu, est l'archétype du beau gosse (style Dinoso dans NCIS), costard, belle gueule, belle femme...mais lui au moins nous laissera une surprise, bon pas lui a proprement parlé mais sa femme.
Je sais je vous emmerde en ne disant rien mais comment expliquer sans dévoiler une partie de l'histoire...ou un passage. Vous me direz au final, quand on lit le livre ces petites surprises n'ont aucun intérêts et sont de plus en plus prisés dans ce monde, d'autant que c'est basé sur la réalité et on en voit de plus en plus autour de nous...Oui je vous emmerde toujours...de quoiquicause? pff..difficile a exprimer sans révéler.
La psychologue est classique également, Diane Berg, déja le nom qui fait marrer...et un caractère de fouineuse peureuse classique dans ce genre de littérature.
Vous l'aurez compris, à part les surprises qui n'en seront pas des grosses et qui ne sont pas utiles les personnages sont hyper classiques, donc n'est pas un bon point pour ce roman.
Même le soit disant 'méchant' est basique...Hirtman tueur suisse fou mais sournois, vicieux et malin...
Tout cela laisse également présager une mauvaise histoire. Et une ressemblance certaine au Silence des Agneaux...
Evidemment quand j'en ai parlé à ma collègue qui me l'avait prêté, je me suis dis, le lendemain, en fait pas tant que ça. Mais les faits sont là. Psy, tueur fou/psycho, malin, mystères...
Au final toutefois, si les persos sont classiques, l'histoire finale le sera également, mais on notera toutefois que la trame est le principal et j'ajouterai même que c'est la trame de ce roman qui réhausse le tout. L'enquête est bien menée, promptement, avec les moyens du bord, dans une vallée escarpée, froide, en plein hiver, avec neige (tout ce que j'adore), et avec des meurtres sauvages et étranges...et plusieurs histoires qui se regroupent finalement dans une finale hélas basique, mais efficace en l'occurrence. Je dis toujours, si l'histoire est classique, n'en demeure pas moins que le roman peut être intéressant, si la trame est bien écrite. Ce qui est le cas. et évidemment, quand les événements apparaissent, s'enchaînent on ne peut plus se détacher du livre...j'ai du lire cent pages en une matinée^^.
Mais voila, la fin...la fin est stylée, digne d'un film d 'action. Le suspens se relâche quand on sait enfin qui est le méchant, même si on a des doutes, et si ces doutes n'ont pas lieu dès le départ, parce que trop simples, et bien vers le milieu du roman ils disparaissent...A la limite, il n'y aura qu'un seul personnage qui va surprendre et encore, pas certain...disons que je m'y attendais, sans plus.
Et malgré tout cela, la fin manque de données, des zones d'ombres restent à éclaircir. La fin n'est pas classique, mais n'est pas non plus d'une originalité certaine. De plus en plus de livres se finissent de la sorte, tels les romans de Chattam par exemple. Quand je dis qu'il reste des zones d'ombres, c'est qu'il manque un je ne sais quoi, peut être plus d'informations, par exemple...
Malgré tout, Glacé est quand même un roman a lire. Il ne fait pas froid dans le dos mais le récit est entraînant.
Je vois bien une sorte de suite, peut etre pas grande suite, mais avec les mêmes héros...
Note: 18/20
avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1853
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum