L'Option excalibur -David Weber

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Option excalibur -David Weber

Message  Le Sciuridé le Ven 21 Oct - 13:25

Genre; SF
Résumé, Alors que Sir Georges de Wincaster navigue vers la France pour combattre auprès d'Edouard III, une tempête éclate...et tandis que la situation s'empire, un vaisseau volant apparaît et les sauves...mais ce n'est que par intéet car le 'Commandant' va désormais les utiliser comme mercenaires car il a besoin d'eux pour assoir sa puissance sur certains mondes...N'ayant pas le choix Sir Georges et ses hommes obéissent à contrecoeur en attendant le jour prochain de leur libération...

Avis, qui ne connait pas Weber le grand écrivain de la très longue saga d'Honor harrington? Si longue que désormais j'ai arrêté, ça devenait lassant...Ce livre en un Tome du moins en ai-je l'impression...n'est pas sans rappeler au début du moins la tetralogie de William Forstcen où une flotte de nordiste se retrouvait empêtrée dans une tempête et se retrouvait sur un monde parallèle...Là s'arrête la ressemblance. Cette fois on visite l'espace d'une manière rapide, fluide surement mais pas si efficace que cela. Que se soit les fameuses batailles pour prendre la possession d'une planète ou les descriptions nous n'en avons guère pou notre argent. Oh on a des combats, on a des descriptions mais rien de bien passionnants...La plupart du temps nous devons nous contenter des très longs paragraphes explicatifs où les narrateurs ne boivent jamais pour soulager leur gorge, ou ne prennent pas de pauses pour souffler ou nous laisser souffler. Non...Une seule description, idée, explication plan peut durer plus de quatre à cinq pages si ce n'est plus...c'est dire...avec de temps en temps l'interruption du personnage secondaire...ça plus le fait qu'on a l'impression qu'on tourne du pot ou qu'on essaye de parler pour expliquer et réexpliquer de plusieurs manières différentes...Pour peu ça devient non seulement lassant, mais aussi agaçant et prise de tête et ce jusqu'à...la fameuse rébellion qui ne manquera évidemment point à subvenir...
N'attendez pas de rebondissements de situation ou d'événements...tout est attendu...il suffit de patienter...
Voila pour l'histoire pas réellement originale non plus. Asservissement, humains=gentils, extraterrestres=méchants du grand classique même s'il y aura quelques sombres nuances...
Bref, les héros;
Prenons les moyens ageux primitifs Anglais qui évidemment haïssent la France ce qui est en soi normal pour l'époque contextuelle du début du récit...alors on va se contente de trois persos majeurs. Le héros Sir Georges de Wincaster, intelligent, brave, courageux, faux cul envers son nouveau maître (normal), berf et grand vainqueur de maintes et maintes batailles...bef le héros classique parfait. Son épouse Matilda, bien qu'ayant un rôle secondaire un petit intérêt car elle commande en quelque sorte la communauté enfantine et féminine...et qui aide son mari pour la grande tâche...Enfin le Père Timothy...Celui la aurait du avoir une meilleure psychologie...Après tout c'est un prêtre et au moyen age...un prêtre...démon, diable, satan tout ça devrait le tarabiscoter...meuh nan...au mieux lors du kidnapping il se pose des questions et après que dalle...On aurait pu s'attendre à ce que monsieur craque devienne fou, fanatique, foute la merde mais non (trop compliqué pour ce présent ouvrage et d'ailleurs on ne s'y attend pas mais voila qui aurait été un événement inattendu)
Le grand méchant loup appelé si gracieusement diablotin/avorton/bouffon...en fait diablotin/bouffon et avorton...amusant, cynique...mais ça devient lassant très arrogant, encore du classique, ayant maints préjugés envers les humains et autres races extraterrestres primitives...le vilain qui sous estime ses esclaves quoi...
Les descriptions des races extraterrestres ne sont pas sans rappeler certaines déjà connus, vus ou lu, télés, romans etc...et le méchant fait vaguement ressembler à un blaireau...hmff...d'autres à des arachindes a la Starship troopers légèrement plus développé, d'autres aux bons vieux clichés des vieux films de SF des hommes lézards appelés hommes dragons...
Enfin ceci dit, si le roman laisse assez perplexe, un tantinet ennuyeux, il se lit vite...et la fin est, certes comme je le disais attendue, mais en plus assez intéressante avec un putain de discours de malade du héros...qui dure presque dix pages^^et ce sans boire pour reposer sa gorge...
Visiblement pas de T2 et fort heureusement...La fin de ce roman nous laisse imaginer la fin...ou est annonciateur d'un T2...(je parle de ça en pensant aux fameux discours)
Un autre roman de Weber peut etre plus passionnant la Voie des Furies...a voi.r..
Note; 7/20

avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1874
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum