Viol, une histoire d'amour-Joyce Carol Oates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Viol, une histoire d'amour-Joyce Carol Oates

Message  Le Sciuridé le Jeu 20 Oct - 18:44

Genre, drame, histoire vraie
Résumé; Tina et sa fille rentrent d'une soirée du 4juillet. C'est la fête tousssa, mais voila qu'en passant dans un entrepôt, des jeunes surgissent et les agressent. Ils violent Tina et blessent la fille. Etant éméchés, ils les laissent pour mortes. Lorsque le procès a lieu, la ville condamne non pas les agresseurs mais la mère et sa fille. Trop jolie, une pute...Seul, Dromoor, jeune policier va tenter réellement d'aider la jeune femme.

Avis, Au dela de l'agression elle même, Oates nous propose un fait réel qui bouleverse généralement le monde dès que c'est su. Premièrement, Tina a le mérite de porter plainte, surtout grâce à sa témoin de fille. Deuxièmement, Oates nous livre rapidement une version de procès rapide, promptement mené où l'avocat, un génie, parvient à faire libérer les agresseurs. Cela arrive il est vrai, ne le nions pas, mais c'est cliché de dire que c'est toujours le cas. Pour Oates les violeurs sont toujours remis en liberté. Je suppose que son histoire est tirée d'une histoire vraie basée sur sa propre vie. Le troisième point étrange est que carrément la ville condamne la violée alors que bon, honnêtement, quand même, on voit le viol (bouche, sexe et rectum en sang, agression, quasiment morte, la fille grièvement blessée qui aurait pu aussi être violée), comment une ville peut condamner cette femme? Je pourrai à la limite comprendre les parents des agresseurs mais une ville! C'est totalement absurde. Bon ça se passe pas en France ok mais quand même...L'histoire maintenant. Les chapitres sont alternés, entre ce qu'a vu la jeune fille (qui évidemment ne sait pas ce qu'est un viol, ce mot n'est même pas inscrit dans son vocabulaire), donc forcément un texte assez haché mais qui rien très bien,c 'est vif, et le policier Dromoor qui est bon une sorte de justicier. Le tout finira relativement bien cela va de soit (même si le traumatisme y est encore, surtout pour la mère, la fille a de temps en temps ce genre de penser et tombera même presque amoureuse du flic, elle s'en rend compte dans sa vie adulte, même si elle est maquée) Visiblement qu'un mec marié couche avec une autre femme ça passe facile (le copain de la femme étant marié sa femme ne lui reproche rien-_-). De temps en temps, un autre chapitre s'alterne à ces deux là. Procureur, avocat, médias ou encore les agresseurs. Enfin on a le droit de temps en temps lors des chapitres à des retour en arrière. Quant à l'acte lui même au viol, évidemment, Oates ne s'y attarde pas des masses, quelques lignes, la plupart étant le 'jeu'' des violeurs poursuivant la femme et la fille lui faisant peur. Les seules choses hards a part comment se retrouve la fille après c'est cette description "enfonçaient leur pénis dans sa bouche en sang, dans son vagin en sang, dans son rectum en sang". ça dit tout elle ne s'attarde pas, point barre.
Au final, le récit est pas mal fichu, la manière dont les deux personnages sont traumatisés bien écrits, surtout la fille parce que justement une fille qui ne sait pas ce qu'est le mot viol, quant à la mère, l'auteur ne marque pas assez l'ambiance, oh oui elle décrit un état de dépression, du muet ce genre de chose, mais malgré tout on ne se sent pas et c'est dur à dire, concerné. ça manque de profondeur voila. Pour le héros policier Dromoor ben fallait bien le beau flic ayant lui même une gamine qui fait tout pour la famille hein. Justicier masqué.
Note; 16/20

avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1889
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum