Le Dernier Templier-Khouri Raymond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Dernier Templier-Khouri Raymond

Message  Le Sciuridé le Mer 19 Oct - 18:32

Genre; aventure/policier
Résumé; "Extrait du prologue : Acre, Royaume latin de Jérusalem, 1291 «La Terre sainte est perdue.» Cette seule pensée tourmentait Martin de Carmaux. Oui, la Terre sainte était irrémédiablement perdue et cette prise de conscience lui semblait bien plus terrifiante que les hordes de guerriers qui jaillissaient de la brèche dans le mur. Le jeune chevalier luttait pour refouler cette sombre réflexion. Néanmoins, l'heure n'était pas aux lamentations. Il avait encore beaucoup à faire. Des hommes à tuer. Sa grande épée dressée, il chargea au cœur des nuages de poussière et de fumée, plongeant dans les rangs de l'ennemi. Il en surgissait de partout. Leurs cimeterres et leurs haches tranchaient les chairs. Leurs cris de guerre couvraient les roulements de timbales lancinants qui s'élevaient à l'extérieur de la forteresse. De toutes ses forces, Martin abattit son épée et fendit le crâne d'un homme jusqu'au nez. Sans attendre, il ressortit la lame pour courir sus à un autre adversaire. Du coin de l’œil, il repéra Aimard de Villiers sur sa droite. Son aîné plantait son épée dans la poitrine d'un infidèle avant de se précipiter sans transition sur son prochain ennemi. Étourdi par les gémissements de douleur et les hurlements de rage autour de lui, Martin sentit des doigts agripper sa main gauche. D'instinct, il repoussa l'assaillant avec le pommeau de son épée avant de lui enfoncer sa lame dans le ventre. Le fer pénétra le muscle et les os. Soudain, il devina qu'une menace approchait par la droite. Sans regarder, il lança son bras et sectionna, en un seul mouvement, celui d'un nouvel ennemi, avant de lui trancher la joue et la langue. Cela faisait maintenant des heures que nul n'avait connu de répit. Non seulement l'assaut et le carnage des musulmans étaient ininterrompus, mais ils étaient plus redoutables que prévu. Depuis des jours, des flèches, des projectiles de poix incandescente et des feux grégeois pleuvaient sans discontinuer sur la ville, déclenchant plus d'incendies qu'il n'était possible d'en éteindre. Pendant ce temps, les hommes du sul­tan avaient creusé sous les grands murs des fosses qu'ils avaient comblées avec du petit bois. En plusieurs endroits, ces brasiers rudimentaires avaient fissuré les murailles qui, maintenant, s'effondraient dans un déluge de pierres. Au prix d'une extraordinaire force de volonté, les Templiers et les Hospitaliers avaient repoussé l'assaut sur la porte Saint-Antoine avant d'y mettre le feu et de se retirer. Hélas, la Tour maudite, fidèle à son nom, laissa les sarrasins déchaînés se répandre dans la ville et sceller son destin. Les hurlements d'agonie commençaient à couvrir le tumulte. D'un coup sec, Martin arracha son épée d'un corps. Il regarda autour de lui, en quête d'un signe d'espoir. Mais il ne subsistait plus aucun doute dans son esprit : la Terre sainte était irrévocablement perdue. L'angoisse l'envahit quand il comprit qu'ils seraient tous morts avant le prochain chant du coq. Ils affrontaient la plus grande armée qu'il eût jamais vue. Malgré la rage et la passion qui l'animaient, ses efforts - et ceux de ses frères - étaient voués à l'échec. Son cœur vacilla quand il entendit le cor fatidique qui ordonnait aux chevaliers du Temple d'abandonner les défenses de la cité." (Alapage.com)

Avis; ne pas se fier au titre. Enfin, du moins, pas avant un certain temps dans le bouquin ceci dit, le livre est bien écrit, mieux que Da Vinci Code, je dirais, qui mélange le fantastique, le policier ou plus particulièrement le thriller, au suspens et à la religion. De ce fait, l'histoire se passe de nos jours. de temps en temps, l’auteur revient dans le passé. l'on comprend mal l'intention de l’écrivain jusqu'à un certain passage, où la l'intrigue se fait haletante et palpitante, avec un thème très bien élaboré et assez bien expliqué, concernant la religion et la foi. Avec deux héros en contradiction; l'agent du FBI, croyant, et l'archéologue plantureuse aventurière et incroyante...Si les deux personnages sont naifs, ou carrément...pas terribles et peu crédibles, mais bon c'est un roman après tout^^, l'histoire, elle, est géniale. A lire a tout prix.
Note; 18/20

avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1870
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum