Simon de Montfort de Michel Roquebert

Aller en bas

Simon de Montfort de Michel Roquebert

Message  Le Sciuridé le Lun 22 Jan - 17:26

Genre; biographie
Résumé;"Simon V de Montfort, ce chevalier venu du nord, a laissédans l'histoire du Midi le souvenir cruel de la croisade dirigée contre les« ennemis de l'intérieur », hérétiques cathares et albigeois dénoncés par le Saint-Siège dans le comté deToulouse et les principautés voisines.
Montfort, qui prit la croix en 1209, mourut en 1218, la têtefracassée par un boulet de catapulte. Mais ces neufs années aurontcompté : face à des adversaires infiniment supérieurs en nombre, ildéploya dans tous les pays une stratégie d'une redoutable efficacité. Rien neput faire obstacle à ses desseins, pas même le pape Innocent III. Avec la bénédiction de l'Eglise, il se montra impitoyable envers les hérétiques etd'une rare violence contre ses ennemis.
A travers une enquête passionnante et originale, se dessinele portrait d'une figure puissante, mais tristement légendaire, de l'histoire des cathares.(4eme de couverture)
Avis ; personnage étonnant et atypique que ce Monfort, un peu sur tous les flancs, un peu sur tous les fronts, majoritairement connu comme l'un des plus grands persécuteurs des Cathares. Qu'en est-il donc de ce personnage dont l'année de naissance n'est pas connu? Est-il l'être infâme et pervertie que l'on dit, ou un Homme du Christ, un Chevalier du Christ, la croisade albigeoise en étant la pauvre témoin.
On reste donc dans le 13eme siècle avec un individu haut en couleur, violent et implacable.
L'auteur nous présente Simon avant tout comme un homme ni bon ni mauvais qui doit faire face à la politique de son temps. Alliances, mésalliances, chantages, revirement de situation il faut dire que le bonhomme est en effet sur tous les flancs, car les villes prises ne tardent généralement pas à se rebeller et en face de lui, parmi tant d'autres, Raymond VI est un fin stratège (ou très chanceux. Evidemment, adepte du Christianisme, Simon de Montfort qui a également des amis parents au sein de l'Eglise, n'a donc aucun intérêt (une erreur peut-être), d'aller voir ce que Cathare signifie pleinement et en même temps le Saint Siège veut rétablir un pouvoir en chute libre. En fin de compte le personnage n'aurait peut-être pas été aussi mal vu s'il avait ôté son côté hautain, barbare, implacable et sans état d'âme capable des pires exactions...mais sachant faire profil bas quand il le fallait et trahi à moult reprises.
Un bon petit livre qui se laisse lire très rapidement.

avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1910
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum