Le Héraut de l'Enfer de Paul Doherty

Aller en bas

Le Héraut de l'Enfer de Paul Doherty

Message  Le Sciuridé le Sam 23 Déc - 19:16

Genre, policier médiéval
Résumé;"Londres, 1381. La révolte populaire gronde. La secte des Hommes Justes attise les troubles et le mécontentement, et tous ceux qui osent s'y opposer ont affaire à son terrifiant et mystérieux émissaire : le Héraut de l'Enfer. Lorsque Amaury Whitfield, clerc de la chancellerie, est retrouvé pendu dans le quartier mal famé de Southwark, frère Athelstan est chargé de l'enquête. Juste avant sa mort, l'homme aurait reçu une sinistre visite : le Héraut de l'Enfer. Mais la terreur a-t-elle réellement pu le pousser à se suicider ? Parmi les effets du clerc retrouvés sur les lieux ¿ une chambre close ¿ on découvre un message codé. Cet indice, la clé de l'énigme, semble être au coeur des complots contre le pouvoir. Frère Athelstan parviendra-t-il à le déchiffrer avant que la Grande Révolte n'éclate ?"(4eme de couverture)
Avis; il faudrait vraiment que je réunisse tous les romans de Paul Doherty dans un topic spécial, mais ce sera assurément pour une prochaine fois avec le futur roman nommé la Grande Révolte et qui sera la suite historique de ce qui se trame désormais depuis quelques ouvrages en ce Londres du XIVeme siècle. Comme souvent à la clef, la conspiration omniprésente se trame entre tout un tas de protagonistes et avec plusieurs histoires qui s'entremêlent...ou pas, le suspens, l'ambiance, les descriptions du paysage rural est bel et bien présent, peut-être trop, du coup si la description des rues sordides, malfamées, est très bien travaillé, il n'en demeure pas moins que la taille des paragraphes alourdit tout cela et qu'au final, on s'en lasse promptement, brisant l'ambiance pourtant fort alléchante jusqu'ici présente. C'est l'occasion également d'en savoir plus sur un personnage secondaire mais toujours présent. Enfin, sous la réalité et le couvert historique, un bref mystère, style ésotérique nous est proposé. Le coroner John est toujours aussi peut utile à vrai dire et Ashletan est quand même des plus réfléchis. Au final, on retrouve également une atmosphère en Huis Clos ou peu s'en faut avec encore une fois un cadavre découvert dans une chambre verrouillée de l'intérieur clef dans la serrure et volets clos...A croire que l'auteur aime bien déployer toutes ses ressources dans ce genre unique...mais bon il a de très bonnes explications tout a fait rationnelles derrière. Les Hommes Justes sont donc aussi de retour. La menace plus claire que jamais, plus présente est clairement ressentie, ajoutant à l'intrigue une douce saveur, un côté malsain...car à n'importe quel moment le danger, la mort, peur surgir. L'un dans l'autre un bon policier que voila.
Note; 17/20


avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1945
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum