Les 47 Rônins de Osaragi Jirô

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les 47 Rônins de Osaragi Jirô

Message  Le Sciuridé le Jeu 24 Aoû - 19:32

Genre, histoire vraie
Résumé ; l’histoire (véridique), d’une cinquantaine de Rônins déterminés à venger leur maître qu’ils considèrent injustement et lâchement sacrifiés à la cause de politiques sans scrupules.
Avis ; ainsi donc voila l’histoire relativement romancé d’une vengeance s’étant réellement déroulée il y a fort longtemps de cela. Le point positif c’est que, même pour des non initiés des noms japonais tel que moi par exemple, et même si je reconnais m’être à un moment trompé entre deux noms (Chisara et Chisaka), les noms restent identifiables. Les maisons à laquelle ils appartiennent aussi. Le plus troublant résidera dans les alliances, dans les personnages intermédiaires, dans certaines situations mais ce petit pavé de 1100 pages (sisi) se laisse malgré tout lire d’une traite. Je reconnais toutefois qu’à deux moments, le récit stagne. De fait lorsque le chef du clan décide de se venger mettant tout au point, l’attente entre la mise en place, le repérage des lieux après la localisation de leur ennemi est assez longue, pénible. Des personnages secondaires, il y en a énormément, si bien qu’au final on se demande s’il y a une réelle utilité mais dans la mesure où le récit est véridique (malgré des situations un poil trop rocambolesques, n’en demeure un passage où le samouraï est un véritable acrobate). La fin est aussi longue. On connait la fin (pour les amateurs, les connaisseurs ils connaissent déjà), pour les autres il suffit de lire le résumé du livre (pour ça que j’ai créé le mien propre afin de ne pas spoiler inutilement), ainsi donc, je disais, la fin est quand même assez longue mais je présume que c’est ce qui permet à l’ambiance d’avoir lieu.
Au-delà de ça, je pense qu’il s’agit aussi, en fonction de l’histoire, de l’époque et des points de vues des protagonistes, à une certaine critique de la société, où l’on voit les anciens et les nouveaux, les aînés et les cadets et où l’honneur d’antan disparaît au profit d’une tentative de paix, quitte à ce que les soldats ne soient plus réellement loyaux mais de véritables mercenaires. D’ailleurs on notera la corruption régnante et ce dès le départ du récit.
Ainsi donc voila un roman de cape et d’épée tiré d’une histoire véridique et bien écrit, rondement mené, avec de l’ambiance. C’est en soi assez spectaculaire. En revanche, les titres sont un tantinet nuls mais bon…on fait sans Smile

avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1889
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum