Les droits du seigneur sous la féodalité de Fallens (2tomes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les droits du seigneur sous la féodalité de Fallens (2tomes)

Message  Le Sciuridé le Dim 19 Fév - 11:41

Genre; critique à l'égard des riches et puissants.
Résumé; Tome1: l'histoire d'un groupe de villageois qui doit affronter la ire et le despotisme de leur souverain Fulgence...
Tome 2; anecdotes et histoires historiques, des rois et autres seigneurs, de la commune etc, jusqu'au 19eme...
Avis; Sous un couvert d'historicité, ces deux ouvrages publié au XIX eme donc sont à la fois intéressants et...confus. Il est vrai qu'à cette époque l'auteur n'avait peut être pas accès à toutes les dernières découvertes historiques. Néanmoins, il est étonnant que sur une affaire d'importance (Affaire Gilles de Rais )il se trompe rudement et que sur des moindres, il en sait bien plus que des auteurs 'récents' (affaire Grandier). A sa décharge l'auteur cite bien ses sources, quitte des fois à digresser dessus...Pire, lors du roman initial du tome 1 (qui s'achève en fait début tome 2 au bout d'à peine 50 pages ce qui est ridicule), il saute du coq à l'âne, n'hésitant pas (même s'il le reconnait, à parler du vécu de son époque...même s'il s'agit d'affaire politique et malhonnête (comme de tout temps par ailleurs), il va jusqu'à parler de lui-même aussi...Oué beaucoup de même en un si court paragraphe mais bon...
D'autant plus que, si on reprend le tome 1 concernant le moyen âge, Fallens explore toutes les facettes des droits que les seigneurs usent et abusent, (entre les taxes les impôts...c'est vrai), mais aussi sur le droit de cuissage (rarement utilisé en fait, cf de nouveau l'excellent livre d'Alain Boureau concernant le sujet) il se trompe allégrement ou bien il en a conscience et le fait exprès d’utiliser un personnage lambda, recueilli, pour en faire un héros au départ improbable...et qui pourtant va s'élever. Histoire sombre, histoire prenante, il est vrai, rien n'est véritablement rose...en attendant sans vouloir révéler un fait, il m'est difficile d'expliquer en quoi l'auteur s'est trompé. Il suffira de lire le livre (que je conseilles), et d'aller chercher les infos et vous comprendrez alors pourquoi l'auteur a un peu foiré .Ou pas. Tout dépend si le fait est exprès ou non. Après malgré tout l'historie est facile, sans réelle surprise si ce n'est quelques points originaux...La seconde stupidité est de terminer l'ouvrage en ce fameux tome second...a quelques dizaines de pages près...
Tome 2? La critique ouverte des Rois. S'il n'a pas faux, il ne vois véritablement que du côté des petites gens. Ce n'est pas un tort. Néanmoins, si l'on peut critiquer Henry IV pour ses nombreuses maîtresses, il n'en demeure pas moins que sous la vigilance de Sully, dont il ne parlera que peu, ce roi partit de rien est parvenu à développer la France. Architecture, route, sécurité, baisse des intérêts pour les paysans qui achètent des matériaux pour les champs...Concernant Louis XIV il y a encore beaucoup à redire...il oublie aussi, même si il n'a pas tort de révéler certains faits, que le développement des arts et dus aux rois, ou plutôt souvent aux reines...bien sur ça ne concerne qu'une majorité de gens relativement aisés, le sous peuple étant toujours lourdement taxés, et ça r'ia pas en s'arrangeant puisque de nos jours encore...
Les anecdotes qu'il cite sont intéressantes, on voit que certaines permettent justement le droits aux petites gens...mais à quel prix? Le gouvernement est souvent autiste, imposant des lois soit disant pour leur bien malgré le fait qu'une majorité soit contre...Cela ne rappelle rien? Si. L'un dans l'autre toutefois, la majorité des anecdotes ne concernent pas tant que ça les petits.
Gilles de Rais? Déjà ils n'abusaient pas des fillettes mais de garçonnets, nuance. Et l'affaire était plus politique qu'autre jour dans la mesure où le Jury lui devaient de l'argent. Mais l'affaire Gilles de Rais ne tiendra qu'en en court paragraphe.
A contrario Grandier dont l'affaire est bien plus politique et religieuse, est de moindre importance puisque ne touchant pas le bas peuple. Si Rais a abusé des garçonnets ces derniers provenaient du menu peuple, quant à cette affaire rien a voir et pourtant, l'auteur si attarde fort longuement...et trouvera même des informations que les auteurs plus actuels (d'après les quelques ouvrages que j'ai lu et qui traitaient du sujet) ne mentionne à peine. De fait les dites informations restent intéressantes voir amusantes.
A contrario -bis- l'affaire des templiers n'est qu'un court passage de quelques lignes...
Maintes autres anecdotes donc jusqu'au 19eme siècle où lui même nous narre ses problèmes administratifs.
Ainsi donc ces deux livres sont la critique (politique, administrative, religieuse, corruption)d'un monde invraisemblable, cruel, surtout pour le bas peuple, le menu fretin dirigé" par des gens peu compétents et ne pensant qu'à s'enrichir au détriment des autres, prêts à lancer des guerres, à élever les impôts, et comme je dis souvent, depuis l'antiquité rien ne change.
PS noter les vieilles éditions tout de même...J'ai également essayé de me renseigenr sur ce CH. Fallens mais aps grand chose à en sortir.
avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1870
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum