Les Bas-fonds de l'Antiquité de Catherine Salles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Bas-fonds de l'Antiquité de Catherine Salles

Message  Le Sciuridé le Dim 15 Jan - 17:04

Genre; essai
Résumé;"Voici l'envers du décor, la face cachée de l'Antiquité gréco-romaine : tripots et lupanars, filles à matelots et petits voyous, médiocres arnaqueurs et assassins au petit pied, grands seigneurs débauchés qui titubent au matin après une nuit d'ivresse et que leurs serviteurs - presque des enfants encore - doivent ramener chez eux... Ici, pas de héros, mais un monde parfois stupéfiant où règnent les proxénètes, les courtisanes misérables et les enfants que l'on vend pour les plaisirs des grands."(4eme de couverture)
Avis; La lie de la société, le bas peuple, les mauvaises fréquentations, les ruelles sordides, les quartiers chauds ont de tout temps existés. Axé avant tout sur la prostitution, basé sur maintes sources, textes, lois etc etc, l'auteure nous plonge, en 2 parties (Rome et Athène, au passage Alexandrie, Corinthe) dans les noirceurs des âmes humaines, dans ce qui étaient des mœurs, des coutumes presque des femmes d'antan, ou des jeunes enfants. C'est donc la prostitution (souvent infantile) qui prend le pas. C'est la vie de ces femmes,(de ces enfants), que l'auteure 'suit'. En exemple type Nééra. Mais aussi Trimarque (qui à contrario était fils de riche se faisant payer pour ses faveurs). Quid? Raison du pourquoi, du comment? C'est aussi la vue des hommes sur les femmes en général, sur les prostituées, le fonctionnement de tout cela, avec les éternels proxénètes, complices ou pas de la haute bourgeoisie et de la politique. C'est un brin la violence aussi, les vies des jeunes gens désœuvrés, c'est la pauvreté. Enfin la différence de coutume prostituée romaine et grecque. Toutefois, ce livre de 350pages environ est un peu redondant et au final peu surprenant pour ceux connaissant déjà un brin l'histoire, loin des études,d es leçons apprises sur les bancs des écoles. Il a toutefois le mérite d'être bien documenté et à l'écriture fluide, légèrement empreinte d'humour et de cynisme. A lire.
Je sais la couverture est identique que celle utilisée pour l'Art d'Aimer d'Ovide, mais en l'occurrence elle était bien trouvée.
avatar
Le Sciuridé
Admin

Messages : 1885
Date d'inscription : 19/10/2011
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur http://passiondelire.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum